Les acteurs de la réparation et du réemploi se réunissent pour apprendre aux citoyens à réparer

Les acteurs de la réparation et du réemploi se réunissent pour apprendre aux citoyens à réparer

La pédagogie, clé pour lutter contre l’obsolescence programmée


A Paris, le 27/05.

A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, plusieurs acteurs de la réparation et du réemploi se réunissent pour sensibiliser les habitants à l’auto-réparation. C’est à Grenoble, ville candidate pour devenir Future Capitale Green d’Europe, que l’évènement solidaire aura lieu. Compagnons, bénévoles et salariés d’Emmaüs, bénévoles des Repair Café, les experts techniques SPAREKA, tous ont la même volonté : apprendre aux passants à réparer pour ne plus jeter !

La pédagogie, clé de voute de la transition écologique

Alors que les enjeux environnementaux sont au cœur de tous les débats, en 2018, plus de 40% des appareils électroménagers jetés fonctionnaient encore. Pourquoi ?

Au moment de la panne, le manque d’information technique freine le consommateur dans sa démarche de réparation. « Qui peut m’aider ? », « Comment faire le diagnostic de ma panne ? » « Où trouver la bonne pièce ? », « Comment démonter mon appareil et le remonter moi-même ? ». C’est là que la pédagogie et l’accompagnement ont une place prédominante dans la décision du consommateur. La première chaîne YouTube de réparation en France enregistre une hausse de 250% de ses abonnés* soit 2 à 3 fois plus d’abonnés aujourd’hui, qu’en 2017. Les abonnées de la chaîne sont des consomm’acteurs fidèles, réellement intéressés par le contenu divulgué.

Etant donné l’intérêt grandissant des Français pour ce type d’alternatives, économiques et écologiques, le marché de la réparation et du réemploi se développe, s’organise et se fédère. Les associations comme HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) et les acteurs de la réparation sont là pour guider les Français vers le bon choix : remplacer ou réparer mon appareil ? SPAREKA propose par exemple un service de diagnostic de panne à distance, en visio, et des tutoriels pour réparer soi-même. Les bénévoles des Repair Cafés, eux, proposent des ateliers solidaires réguliers et gratuits, organisés localement partout en France. La Fédération Envie et l’association Emmaüs proposent de récupérer le matériel en panne afin de lui donner une seconde vie.

Lorsque ces acteurs solidaires se réunissent, l’objectif premier est la pédagogie : transmettre son savoir-faire et redonner confiance aux consommateurs.

Des ateliers en pleine rue pour apprendre

90% des pannes sont réparables par tous, pour moins de 40€ et en moins de deux heures. Alors accompagnés techniquement, les consommateurs sont de plus en plus enclins à réparer eux-mêmes. Que ce soit pour des raisons économiques ou écologiques, le nombre de français qui réparent grandit.

SPAREKA, à l’origine de cet évènement, organise chaque année un Repair Tour de France. De ville en ville, la start-up forme les citoyens à l’autoréparation en réparant leurs appareils avec eux. Avec un peu de patience et de bons conseils, tout le monde saura bientôt réparer lui-même son lave-linge qui fuit !
Retrouvez la description complète sur le site officiel www.evenement.developpement-durable.gouv.fr