Présentation du motoculteur

Publié le : 6 mai 2016

Le motoculteur est un engin motorisé de haute performance qui permet de travailler et d’entretenir le sol avant de le cultiver. Il est souvent recommandé pour les surfaces de plus de 500 m². Aujourd’hui, l’on distingue trois types de motoculteurs, à savoir la motobineuse, le motoculteur à fraise arrière et le motoculteur à soc. D’une puissance de 4 à 10 CV, son moteur entraîne les roues grâce à une courroie ou un cadran.

Les pièces détachées d’un motoculteur et leur rôle

Le motoculteur est souvent livré avec des périphériques qui constituent l’ensemble moteur-transmission et qui sont quasiment indispensables à son utilisation courante. Parmi ces pièces indispensables, l’on notera en particulier le guidon de manœuvre à deux branches destiné à supporter les efforts de conduite émis par le conducteur et à l’éloigner des fraises tournantes. À cette première pièce s’ajoute la poignée de commande à une ou deux fonctions pour ne citer que l’embrayage commandé par la poignée supérieure, ainsi que les mancherons réversibles qui permettent de travailler depuis l’avant ou l’arrière du motoculteur. Les carters placés au-dessus des fraises en rotation et qui permettent d’éviter les projections de pierres et les accidents générés par les fraises et les disques protège-plantes qui protègent les cultures à proximité de l’espace biné par les fraises et qui protègent l’utilisateur de tout contact avec l’extrémité des fraises sont par contre les pièces de protection incontournables pour une utilisation entièrement sécurisée du motoculteur.

Les outils et accessoires utiles du motoculteur

Le motoculteur est également livré avec quelques outils et accessoires utiles. Ces derniers sont livrés avec l’engin au moment de l’achat ou disponibles uniquement en options. Parmi eux, l’on notera en particulier l’éperon de terrage. Remplissant un rôle de jauge de profondeur, il a pour rôle de régler l’inclinaison du motoculteur au moment exact où les fraises travaillent dans le sol. Placé sur le châssis de l’engin, il n’entre en contact avec le sol que lorsqu’une position de travail est entièrement adaptée. Il ne faut pas non plus oublier les masses et les contrepoids. Parmi ces accessoires, on accordera une importance aux pièces de liaison qui doivent accompagner chacun des accessoires à fixer sur le motoculteur. À noter toutefois que le choix d’une pièce de liaison dépend de la marque et du modèle du motoculteur, et ceux de l’accessoire en question.